Toussaint  1 & 2






Au départ une icône, le cerf, une évidence. Peu à peu une agrégation d'images,  du temps, beaucoup de temps... la nuit...  comme une macération...  et pour mes oreilles, un dispositif sonore aléatoire (Servovalve), sans fin ...  ainsi naquit le premier Toussaint.

Une addiction, ce flottement d'image en image... cette fois pour icône un visage "stigmatisé"... un voyage plus lent encore... voici le second Toussaint.

Plus tard, j'entends la voix d'Andrea Zanzotto
, "l'obscur, l'obscur". J'écoute intensément le poème comme je regarde intensément... les Toussaints...










                                                                                                                                          accueil